Histoire de Saint-Jean-Cap-Ferrat - Hôtels Saint Jean Cap Ferrat, France - Hôtels Reservations

Langue : fr en it
Hotels

Saint Jean Cap Ferrat

Histoire du site de Saint-Jean-Cap-Ferrat

Anciennement Anao, le site de Saint-Jean-Cap-Ferrat est initialement occupé par les Ligures, puis par les Lombards vers 575. Le reclus Saint-Hospice y occupe une tour sur la partie est de la presqu'île. Au VIIIe siècle, les Sarrasins conquièrent le site ; ils n'en seront délogés qu'au XIe siècle.

En 1388, lors de la dédition du comté de Nice, Saint-Jean-Cap-Ferrat revient au Duché de Savoie. Le site est fortifié sous protectorat savoyard ; en 1561, sous le règne du Duc Emmanuel-Philibert de Savoie, le fort Saint-Hospice est construit. Il sera pris et détruit en 1706 par le duc de Berwick, à l'occasion de la prise de Nice par la France.

Saint-Jean-Cap-Ferrat passe plusieurs fois sous occupation française entre 1720 et 1820 ; il est définitivement rattaché à la France en 1860 avec l'ensemble du Comté de Nice.

Saint-Jean-Cap-Ferrat fait administrativement partie de la commune de Villefranche-sur-Mer jusqu'en 1904.

Aujourd'hui, Saint-Jean-Cap-Ferrat est l'une des principaux sites résidentiels de la Côte d'Azur, avec de nombreuses et luxueuses propriétés.

Le phare et le sémaphore

   
Le Phare du Cap - Saint Jean Cap Ferrat
   
     

Le cap Ferrat a toujours été considéré comme un point d'importance pour la navigation au voisinage de la côte niçoise. Une tour à feu occupa ainsi l'emplacement de l'actuel phare afin de signaler la présence du Cap Ferrat aux navigateurs. Les Sardes y construisirent un phare en 1827 ; cet ouvrage fut détruit par l'armée allemande en 1944.

Le phare actuel fut reconstruit entre 1949 et 1951 par les Ponts et Chaussées. Haut de 71 mètres, l'ouvrage (visitable) possède une portée d'environ 45 kilomètres.

Le cap Ferrat est également doté d'un sémaphore. Il fut construit en 1862 sur décision de Napoléon III, qui voulait établir une chaîne de transmission sur le littoral. Il est aujourd'hui sous le contrôle de la Marine nationale. Ses missions actuelles comprennent la régulation du trafic maritime, mais également la surveillance des départs d'incendie sur la côte.




source Wikipedia